Vous l’aurez peut-être remarqué si vous ne faites pas partis de ceux qui étaient totalement déconnectés pendant ces deux derniers mois, après de nombreux teaser, Lexus a enfin dévoilé son prototype du célèbre Hoverboard.

Nous connaissons tous (ou presque) le célèbre Hoverboard découvert dans la trilogie de Retour vers le Futur (plus précisément dans les deux derniers volets). Et bien non, vous n’êtes pas les seuls à en avoir rêvé !

De nombreux scientifiques se sont depuis penchés sur la question : est-il possible de réellement créer l’hoverboard ? Mais surtout : comment ?

Jusqu’alors, le prototype le plus connu était le Hendo Hoverboard qui fonctionne grâce à des disques positionnés sous le hoverboard et qui dégagent une charge magnétique opposée à celle de la surface sur laquelle on le pose. Cette opposition de charges provoque cet élèvement du hoverboard, d’où l’effet de flottement.

Cela implique évidemment d’utiliser le hoverboard sur cette surface particulière. De plus, la batterie ne tient pas longtemps (quelques minutes tout au plus).

Alors en quoi se différencie le hoverboard de Lexus ?

Hoverboard

Le hoverboard de Lexus se différencie par la technologie qu’il utilise. Là où le Hendo Hoverboard utilise une opposition de champs électromagnétiques, le hoverboard de Lexus utilise des supraconducteurs refroidis à l’azote liquide (d’où la fumée blanche) pour créer un champ magnétique et lui permettre de léviter.

Dans les deux cas il est quand même question de champs magnétiques. Le hoverboard de Lexus ne peut fonctionner que sur la surface adaptée et sa batterie a une autonomie de 10 minutes.

Nous sommes encore loin du hoverboard de Marty McFly mais c’est déjà une grande avancée technologique et l’espoir que d’ici quelques années, nous puissions tous dégainer notre hoverboard : un rêve d’enfant qui se réalise !

Written by Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *