Le marché des voitures d’occasion représente en France 3 ventes sur 4 en 2016. De plus en plus de français ont recours au marché de l’occasion pour différentes raisons comme l’indique cet article du MondeLe prix est bien sûr la première des raisons. Le marché de l’occasion est par définition beaucoup moins cher que celui du neuf. La décote très rapide des véhicules neufs incite également beaucoup de consommateurs à ne pas tenter l’aventure de l’achat neuf et revente avec leur futur véhicule.

Une deuxième raison peut également être celle du cœur si on est la recherche d’un modèle ancien qui n’est plus produit.

L’achat sur le marché de l’occasion a donc le vent en poupe. Mais attention, en cas de litige, les recours ne sont pas nombreux et la situation peut vite devenir très problématique pour l’acheteur :

Que faire en cas de litige avec le vendeur ?

Vous venez d’acheter votre nouveau véhicule. Malgré un test routier et une vérification attentive, vous découvrez un vice caché sur le véhicule (faux contrôle technique ou modification du compteur kilométrique). Vous souhaitez annuler la vente ou obtenir la prise en charge des opérations. Voici les recours :

Tout d’abord, contacter la personne et lui expliquer le problème. Beaucoup de gens sont de bonne foi et un arrangement à l’amiable peut être prononcé. Mais ce n’est pas toujours le cas. La seule solution qui s’offre alors à vous est de contacter un service juridique pour obtenir gain de cause.

Il faut que le défaut soit grave. Les juges vont tenir compte de l’ancienneté du véhicule, des kilométrages et du prix. Vous pouvez au préalable mandater un expert automobile qui pourra définir les vices du véhicule et essayer de prouver que ces vices étaient présents au moment de la vente. Pour ne rien vous cacher, ce n’est pas toujours évident.

Lorsque votre dossier est complet, vous devez prévoir la partie juridique.

Des sites comme Mes Droits Mon Avocat vous proposent un service juridique pour obtenir une réponse d’un avocat en quelques clics à moindre coût. Il existe également d’autres sites internet qui vous permettent de vous renseigner sur les documents à réunir avant de contacter un avocat. Nous vous conseillons de bien conserver tous les documents d’achat, si possible l’annonce qui a été publiée et de les utiliser le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *