Les flocons sont déjà bien tombés sur nos stations françaises et nous vous proposons aujourd’hui de découvrir ou de redécouvrir un sport qui connait de plus en plus de succès auprès des skieurs confirmés, le télémark!

Sondre_Norheim_Morgedal

Une origine Norvégienne

Inventé en Norvège dans les années 1860, le télémark est bien l’ancêtre du ski actuel. C’est en effet un charpentier, Sondre Norheim, qui a décidé de fabriquer un ski lui permettant d’aborder avec moins de contrainte une pente difficile en facilitant les virages. Réalisé avec des lames en bois et des lanières en cuir, ses nouveaux skis lui permettront non seulement de se rendre plus facilement de son chalet jusqu’au village de Morgedal, mais également de remporter haut la main différentes courses organisées au pays des vikings. Le principe est relativement simple, plier le genou au moment du virage permet d’entraîner les skis dans un pivotement complet. Et autant vous dire qu’à l’époque des skis en bois non-paraboliques, cet avantage faisait clairement la différence.

L’invention de Norheim traversa l’Europe jusqu’en France, qui a l’époque ne savait pas encore skier. D’autres inventeurs travaillèrent alors sur ce ski pour finalement adopter un modèle plus proche du ski alpin tel que nous le connaissons, avec des talons fixes et donc des virages en ski parallèles (ou en chasse neige pour les débutants). Plus faciles pour l’ensemble des skieurs, cette méthode favorisera la quasi disparition du télémark, en dehors des quelques montagnards le pratiquant encore plus par tradition que par réel confort.

La renaissance du Télémark

Aujourd’hui, le télémark renaît de ses cendres auprès du grand public, avec de plus en plus de pratiquants sur les pistes. Ce n’est pas le confort ou la facilité d’utilisation apportés par les nouveaux modèles de télémark qui sont ses meilleurs arguments, mais belle et bien l’élégance qui ressort de ce type de ski. Aujourd’hui, c’est 2.5 millions de personnes dans le monde qui pratiquent le télémark régulièrement. Les stations de ski « Télémark Friendly », comme Méribel ou Chamonix sont souvent celles avec un bel enneigement et des pistes nombreuses qui attirent ces fans de télémark. Les télémarkeurs apprécient le contact permanent avec la neige et devra porter une vigilance permanente sur ses caractéristiques (neige dur ou poudreuse, bosse et glace), contrairement aux skieurs alpins classiques, dont la qualité sans cesse grandissante du matériel a tendance à faciliter l’approche du ski et parfois à réduire les sensations de véritable sport.

Aujourd’hui, le télémark se retrouve non seulement sur nos pistes de skis balisées, mais également en hors piste (c’est d’ailleurs là où il prend tout son sens), sur des compétitions de Freeride et de Freestyle. Indice que cette popularité n’est pas prêt de s’arrêter, de plus en plus de jeunes pratiques ce sport et des cours de ski télémark sont désormais proposés par les moniteurs. Libération a même fait un article ici sur cette nouvelle pratique!

Cet hiver, testez cette nouvelle sensation de glisse et faites nous part de vos avis dans les commentaires!

 

 

Written by John

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *