Depuis le 7 juillet dernier, Nitendo à lancé Pokémon Go, un jeu gratuit sur smartphone, aux Etats-Unis, en  Australie et en Nouvelle Zélande. Déjà, ce jeu de réalité connaît un franc succès. Aujourd’hui, la France l’attend avec impatience…

Ensemble, revenons sur ce free-to-play (téléchargement gratuit avec options payantes) déjà culte.

pokémon go nitendo

Source : inverse.com

Pokémon Go a envahi la réalité !

Pokémon  Go est le dernier free-to-play de Nitendo. Grâce à l’appareil photo de votre smartphone et à sa géolocalisation, vous pouvez capturer les petites créatures virtuelles dans le monde réel. Sur votre bureau au travail, en plein Central Park, sur l’autoroute ou dans un commissariat de police, ils sont partout !

Plus vous en attrapez, plus vous augmentez de niveaux. À terme, vous pourrez vous associer avec d’autres utilisateurs géolocalisés dans le même secteur et récupérer  les points de ravitaillement, ainsi que les arènes disposés ici et là.

pokémon go pokébalLe principe est on ne peut plus simple. Après une conversation profonde avec le Professeur Saule, la carte annoncera la présence de 3 Pokémons dans les alentours : Carapuce, Salamèche et Bulbizarre. Et là, le jeu commence ! Vous voilà pris au cœur d’un combat avec l’un de ses 3 personnages. Faites glisser une Pokéball dans sa direction, et le tour est joué : le voilà capturé.

Désormais, arpentez la ville et partez à la découverte de nouvelles créatures…

Pokémon Go et son succès sans précédent

Depuis la date de sortie, les téléchargements sur Android et iPhone ne cessent d’augmenter.

Actuellement, les installations de Pokémon Go sont plus nombreuses que celles de Tinder.

Selon une étude menée par SimilarWeb,  les utilisateurs préfèrent partir à la conquête des Pokémons plutôt que de passer du temps sur WhatsApp, Instragram, Facebook Messenger ou Snapchat. Si vous ne l’avez pas encore essayé, vous risquez fort de tomber sous le charme…

Mais Pokémon Go c’est aussi une grosse consommation de batterie avec un écran toujours allumé, un GPS toujours actif et un jeu vidéo qui à eux trois consomment rapidement la batterie de votre  appareil. Le Coin des Hommes vous recommande alors d’utiliser un(e) power bank, pour avoir une batterie de secours et ainsi être sûr(e) de ne pas tomber en rade !

Pokémon Go et ses anecdotes

En parcourant ainsi toute la ville pour capturer les petites créatures, les utilisateurs vivent de nouvelles expériences et racontent leurs nombreuses anecdotes sur les réseaux sociaux.

Des lieux interdits

Pour capturer les Pokémons, les joueurs sont prêts à tout, même à enfreindre la propriété privée. En effet, certains utilisateurs sont entrés, sans le savoir, chez des individus. Et oui… le jeu a rencontré quelques difficultés et a qualifié cette maison comme étant une église, soit un lieu public. Restez prudent…

Pire encore, certains hôpitaux, boutiques et commissariats en Australie et aux Etats-Unis ont dû spécifier, à l’aide de panneaux, aux explorateurs de ne pas entrer dans l’enceinte de l’établissement.

Un cadavre retrouvé dans le Wyoming

Une Américaine âgée de 19 ans, Shayla Wiggins, était à la poursuite d’un « Pokémon eau ». Caché dans une rivière, le Pokémon incite la jeune fille à sauter une barrière. Alors qu’elle s’attendait à tomber sur sa créature préférée, la voici nez à nez avec… le cadavre d’un homme.

Des utilisateurs pendus à leur téléphone

En Australie, des joueurs ont organisés des réunions. Près de 2 000 utilisateurs se sont retrouvés à explorer les rues et les allées d’un parc de Sydney. Les yeux rivés sur leur téléphone, les joueurs étaient obnubilés.

pokémon go

Twitter : Gabe P.B

Written by Jonathan

Un profil d'homme urbain, qui aime aussi la campagne, le vélo, les sorties et les balades. Un geek, dans le sens technologique qui souhaite amener le peuple à réfléchir sur lui-même ;-) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *