De plus en plus populaire en France, le parapente continue de séduire les jeunes comme les moins jeunes dans l’Hexagone. De nombreux objets dérivés voient le jour, comme des mugs ou des tshirts sur le parapente. Retour sur ce phénomène :

Choisir son parapente

Une voile se compose en plusieurs parties : L’aile, les suspentes, les commandes (ou frein) et bien sûr la sellette.

Le choix de votre aile se fera selon votre niveau, et bien sûr sa couleur ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel qui saura vous orienter vers la meilleure voile pour progresser.

Les suspentes permettent tout simplement de relier la voile à la sellette. Le cœur de ces suspentes est construit avec des matériaux très résistants, le kevlar ou le dyneema. Ces suspentes sont associées à des commandes, qui sont des poignées qui vous permettront d’orienter et de freiner votre voile.

Enfin, la sellette ! Il s’agit du siège sur lequel vous allez être assis durant toute la durée du vol. En plus de le choisir confortable, renseignez-vous sur la possibilité de le combiner avec un espace de stockage, facilement accessibles, pour ranger barres de céréales, gants ou encore polaire.

Sac à dos à prévoir

Il est essentiel de bien prévoir son équipement pour une sortie parapente. Le plus grand risque est bien sûr le froid. Même si la température au sol dépasse les 30 degrés, le parapentiste doit penser à avoir un équipement de « secours » car la température pourra chuter sérieusement lorsqu’il prendra de l’altitude. De plus, cette prise d’altitude n’est pas toujours volontaire, le parapentiste peut se retrouver dans ce qu’on appelle un « bouchon ». Ce phénomène arrive lorsque le parapentiste se trouve dans des courants très chauds, susceptibles de l’emmener à de hautes altitudes. L’histoire d’Ewa Wisnerska, qui avait subi une ascension brutale à plus de 9000 mètres d’altitude après avoir subie une tempête en Australie, finira de convaincre les sceptiques.

En plus de la crème solaire et des lunettes, il est donc essentiel de bien prévoir dans son sac à dos, en tout temps, une polaire, des gants et un bonnet. En parapente, vous devez prévoir pour les hautes températures comme les plus basses !

La météo en parapente, un élément essentiel

Il est très important que la parapentiste se renseigne de manière très précise sur la météo à venir. Celle-ci aura un impact très fort sur sa sortie et sa sécurité. Le parapentiste devra se renseigner sur le temps, la température mais aussi sur la force des vents attendue. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une journée avec de fortes chaleurs n’est pas recommandée car il existe un véritable risque de perte de contrôle avec les ascendances thermiques qui deviennent très puissantes.

L’idéal pour un débutant, qui a déjà réalisé un stage d’apprentissage, est de partir tôt le matin, lorsque les ascendances sont plus paisibles qu’en fin de journée. Inutile de préciser que le parapente est interdit la nuit ! 😉

Bon vol à tous !

Written by John

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *