Les smartphones font désormais partie intégrante de notre quotidien et notamment, nos nuits. Quelles conséquences pour notre sommeil ? Voici quelques éléments de réponse.

sommeil-smartphone

Portable : un nouvel indispensable

Aujourd’hui, 60% des Français consultent leur smartphone dans l’heure qui suit leur réveil et 8 personnes sur 10 garderaient leur téléphone portable allumé durant la nuit. Jamais sans leur smartphone, certains Français sont même devenus « nomophobes ». Leur pire crainte ? Partir en oubliant leur mobile ! Certains scientifiques vont même jusqu’à considérer les portables comme les nouveaux doudous des adultes (selon un article Terra Eco)… Mais si nos écrans nous rendent de fiers services au quotidien, ils ne sont pas, pour autant, sans danger pour notre santé.

Lecture sur écran : attention !

Vous faites face à des difficultés d’endormissement ? Vous avez des troubles du sommeil comme plus d’un Français sur 3 ? Attention, lire sur écran avant de vous coucher n’est pas une pratique anodine. Différentes études prouvent, en effet, que les personnes qui lisent sur un Ipad, le soir, sécrètent moins de mélatonine. Une hormone qui permet de bien dormir. Selon un article MAPA Assurances, c’est la même chose pour les enfants, qui sont susceptibles de développer des troubles du sommeil en cas de surexposition aux écrans.

Hyperconnectés, les Français sont aujourd’hui 9 sur 10 à utiliser les nouvelles technologies, le soir. Et parmi eux, de nombreux jeunes. Entre 2011 et 2015, la part des 12/17 ans possédant un portable est en effet passée de 22 à 87%. Or aujourd’hui, 26% des collégiens laissent leur mobile allumé pendant la nuit. Une utilisation qui interfère directement avec les cycles du sommeil. Ce qui explique, certainement, en partie, pourquoi 30% des élèves de 4ème ne parviendraient à s’endormir qu’après 23h.

Vous avez pris l’habitude de garder votre portable près de vous lorsque vous vous couchez ? Attention, écrans et sommeil ne font pas bon ménage. Dès à présent, prenez le réflexe d’éteindre votre smartphone le soir ou de l’éloigner. Commencez votre « désintox numérique » en investissant dans un réveil classique ! Ainsi, vous vous protègerez également des effets potentiellement néfastes des ondes sur le cerveau…

 

Sources :
Etude Deloitte de 2014
L’Office Fédéral de la Communication
Credoc
Réseau Morphée
MAPA Santé

Written by Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *