Techniques de pêche, espèces de poisson, lieu de pêche, il existe différentes façons de pêcher et certaines sont plus adaptées aux débutants dans la pêche. Aussi, le matériel est à adapter en fonction de tout cela ! D’abord, découvrez quelle technique de pêche est faite pour vous à travers la description de 3 d’entre elles dans cet article !

debuter peche 2

La pêche au coup

C’est probablement la pêche la plus répandue et la plus accessible. L’équipement est rudimentaire : une canne télescopique, un hameçon, un bouchon ou non, un moulinet, ou non. Sa simplicité en fait la technique à connaître pour le débutant. Elle se pratique en eau douce, en bordure de plan d’eau, de canal ou même de rivière. Vous pouvez, en fonction de là où vous pêchez, pêcher des carpes avec cette technique.
Du fait de la position statique et de l’impossibilité de placer l’hameçon où est le poisson, vous devez en plus utiliser de l’amorce, à lancer autour de l’endroit où plonge votre ligne. Avec cette technique, vous pouvez pêcher en fond, ou entre deux eaux. Vous pouvez poser la canne une fois que la ligne est dans l’eau, et surveiller la plongée du bouchon si vous en utilisez un. Pour capturer des gardons, carpes, anguilles, truites.

La pêche au leurre

C’est une technique ludique, qui demande une certaine persévérance pour son apprentissage. Elle permet au pêcheur d’aller chercher les poissons loin de la rive, en rivière, mer, lacs ou étangs.
Elle permet de capturer les poissons carnassiers (truites, brochets, sandres, perches, bars) en utilisant un leurre, qui doit déclencher des réactions de chasse. Différents types de leurres existent.
• Les cuillères : elles sont tournantes ou ondulantes, et leur usage est universel. Mais elles sont très attractives et ont la particularité de susciter les attaques des poissons carnassiers. Elles peuvent s’utiliser en rivière ou dans les plans d’eau.
• Les poissons nageurs : ce sont des imitations de poissons. Ils peuvent être coulants (polyvalents, peuvent être lancés loin), flottants (pour pêcher en eau peu profonde), ou suspenders (restent sur place quand on ne les agite pas)
• Les spinnerbaits : leur principal avantage est de ne pas s’accrocher dans les obstacles. Ils permettent de pêcher en eaux peu profondes (jusqu’à 2 m), et de déclencher des attaques réflexes chez les carnassiers.
• Les leurres souples : ils sont constitués d’un plomb et d’un corps en matière synthétique et coloré. Certains sont faits pour pêcher au fond, d’autres peuvent évoluer à la surface. Ils sont très polyvalents.

La pêche à la mouche

Classée dans les pêches sportives, elle consiste à pêcher avec un leurre de mouche, pour attirer le poisson vers la surface. Le pêcheur, grâce au mouvement particulier du fouetté, va faire bouger la mouche artificielle pour singer la mouche vivante.
Elle se pratique le plus souvent en rivière, et permet d’attraper des truites, saumons, ablettes, ou des ombres. Le matériel est relativement simple : une canne en carbone ou fouet, un moulinet simple, et une soie ou fil (très souvent en synthétique), dont vous pouvez choisir le type (flottante, plongeante ou intermédiaire). Son apprentissage demande patience et précision du geste.

Written by Fanny

Grande lectrice à mes heures perdues et amatrice de chroniques littéraires et de figurines Funko Pop j'aime vagabonder sur le web pour dénicher les petites astuces qui peuvent changer et améliorer notre quotidien. J'aborde des sujets variés qui pourront sans doute vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *