La crème solaire bio peut-elle être efficace pour protéger contre les UV ?

 

Les produits naturels sont en vogue ces dernières années. Dans tous les secteurs d’activité les produits sont labélisés et certifiés éco responsables. Le phénomène touche également des produits qui sont issus d’une fabrication chimique. La crème solaire bio en est l’exemple parfait.

 

Ce produit est respectueux de l’environnement de par sa composition naturelle et le packaging conçu en papier, carton ou plastique recyclé. La responsabilité dépasse parfois même le cadre environnemental et s’étend, lorsque la production est réalisée dans le cadre des conditions du commerce équitable.

 

L’achat de ce type de produit est donc un choix responsable de la part du consommateur, qui de plus en plus tend à appliquer ce mode de réflexion lorsqu’il fait ses courses. Un phénomène qui devrait réjouir les militants défenseurs de la planète.

 

Mais qu’en est-il de l’efficacité même de ces produits de composition naturelle ? Peut on utiliser une crème solaire bio en toute sécurité pour protéger notre peau des rayons du soleil ? Eléments de réponse.

Crème solaire bio : elle protège l’environnement, et votre peau ?

 

Avec une composition à base d’éléments naturels, ces produits sont bel et bien respectueux de la planète et de la nature. Mais la crème solaire bio est-elle un bon allié pour lutter face aux rayons ultraviolets (UV) réputés pour être nocifs pour la peau ?

 

Une critique courante portée à l’encontre de ces formules protectrices dès leur apparition il y a quelques années. Les laboratoires scientifiques ont depuis pu analyser leur composition pour émettre un avis sur leur efficacité. Les filtres employés pour protéger des UV sont, dans quasi-totalité des cas, des minéraux de titane et de zinc.

 

Ces filtres naturels sont aussi efficaces pour protéger contre les ultraviolets que les versions de synthèse issues de résidus pétroliers, soupçonnées d’être l’un des facteurs en cause de la mort des récifs coralliens. Seule différence, le filtre biologique va réfléchir les rayons pour l’empêcher de pénétrer la peau alors que les versions de synthèse transforment l’UV pour le rendre sans danger.

 

Une différence de fonctionnement qui n’influe pas sur la fiabilité du produit donc. Alors pourquoi ne pas opter pour ces versions éco responsables ? Outre la barrière du prix, la crème solaire bio est souvent délaissée car elle répond moins bien aux attentes du consommateur, très exigeant en la matière.

 

En effet de par leur composition, ces émulsions cosmétiques laissent généralement plus de traces blanches sur la peau, un point qui déplait à de nombreux adeptes de la bronzette. De même, elles tiennent moins longtemps sur la peau car ne possèdent pas les agents chimiques qui permettent de résister de manière durable à l’eau sans laisser de marques sur la peau.

 

Il faut donc l’appliquer régulièrement lorsque vous vous exposez au soleil. Là encore, les consommateurs critiquent ces crèmes car elles sont plus difficiles à étaler… Par souci pratique et non d’efficacité donc, ces produits sont généralement mis de côté. Sont-ils pour autant des formules parfaites ?

 

Plus de conseils pour vous aider à choisir votre protection solaire ici.

Attention au nanoparticules

 

Conçus à base de minéraux biologiques et d’huiles essentielles végétales, ces compositions peuvent toutefois comporter certains agents allergènes, même si les cas sont rares. Les huiles essentielles de karanja, jojoba, sésame et tournesol sont très utilisées dans les protections solaires.

 

Pour vous assurer de ne pas y être allergique, le mieux est encore de tester le produit en étalant un échantillon sur votre poignet. Attendez quelques heures, si vous ne constatez aucune réaction, l’utilisation est sûre.

 

Dernier point : chassez la mention « sans nano » affichée sur l’emballage de votre protection solaire pour vous éviter toute réaction allergique.

 

Plus d’informations sur les nanoparticules en cliquant ici.

Written by vnormand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *