Qui a dit qu’il fallait forcément un parc, un stade ou un grand terrain de jeu pour pouvoir pratiquer un sport ? Certainement pas nous ! A l’usage de tous les sportifs urbains, chics et modernes, voici notre sélection des 5 sports urbains les plus sympa, à tester dès maintenant !

L’urban training, le sport dans la ville

Grande tendance dans les villes, l’urban training (ou « entraînement urbain », en français) se déploie de plus en plus en France. Le principe est simple : il s’agit d’utiliser le mobilier classique urbain pour pratiquer quelques exercices de musculation ou de cardio. Tout devient dès lors prétexte au sport. Vous voyez un banc au détour de votre chemin ? Et vous voilà parti dans une séance de step. Un grillage ? Une petite séquence traction s’impose. Un muret sépare le chemin d’une étendue d’herbe ? Lancez-vous dans quelques sauts de haie.
Certaines villes proposent même un mobilier urbain spécialement adapté à l’urban training. A Lyon ou Paris par exemple, plusieurs itinéraires sportifs sont proposés, vous permettant de garder la forme… tout en allant au travail. Rien de tel que ce sport pour faire de belles rencontres…

faire de l'urban training, pourquoi pas

L’escalade urbaine, pour l’amour du risque

Les plus entreprenants d’entre nous ne pourront cependant pas se contenter de quelques abdos/tractions pour leur séance de sport quotidienne. Essayez vous donc à l’escalade urbaine ! Le plus célèbre de ses adeptes est certainement Alain Robert. Ce Spiderman moderne est connu pour avoir escaladé plusieurs de nos Tours françaises, dont la Tour Eiffel ou la Tour Montparnasse. De quoi s’agit-il ? Tout simplement, de grimper, courir et escalader les obstacles jalonnant votre parcours (urbain). Une pratique de l’escalade « classique » est cependant recommandée avant de commencer ce sport… Vous pourrez par exemple vous lancer à l’assaut du mur d’un immeuble, bondir en bas d’un escalier de plusieurs mètres, sauter par-dessus les bornes de vélo… le tout en rythme ! Certains se lanceront à pied, d’autres à vélo…

Indémodable skate board

Classique et indémodable, le skate board reste la valeur sûre du sport urbain. Et qui a dit que le skate était facile ? S’il est plutôt aisé de commencer, les nombreux niveaux de difficulté de ce sport ne pourront que satisfaire votre envie de dépassement et de sensations fortes.
Même si vous ne disposez pas d’un skatepark à proximité de chez vous, vous pouvez toujours vous entraîner directement dans la rue. A l’origine en effet, le skatepark était pratiqué en milieu urbain et il fallait ainsi s’adapter à son environnement.

indémodable skateboard, le sport de ville par excellence

Le street golf, rester chic en toute occasion

Street golf, urban golf ou cross golf : plusieurs appellations pour un même sport ! Eh oui, faire du golf sur le green est souvent cher et difficilement conciliable avec une vie active et urbaine (sauf le week-end). Et si nous adaptions ce sport à notre environnement ?
C’est ainsi qu’est né le « street golf ». Comment joue-t-on ? C’est bien simple, c’est vous qui décidez ! Les règles, la manière de jouer, la difficulté… Tout doit s’adapter à votre environnement et à vos envies. Les principales recommandations liées à ce sport concernent la sécurité (la vôtre en particulier, mais aussi celle des autres) et le choix de votre matériel. Celui-ci doit en effet être plus résistant que lorsque vous jouez sur un green. Vos balles notamment, doivent être plus lourdes pour éviter de trop s’envoler, mais pas trop rigides non plus, pour ne pas casser les vitres des magasins et des voitures environnantes.

Et pourquoi pas le roller agressif ?

A tous ceux qui voudraient changer du skate ou pratiquer le roller dans la ville, lancez vous dans le street-roller (ou roller agressif). Si le nom peut faire un peu peur comme ça (agressif moi ? Pas du tout !), il ne s’agit absolument pas de se montrer irrespectueux vis-à-vis des passants. Non, le roller agressif respecte avant tout la philosophie des pratiquants de roller… Tout en s’adaptant à son environnement urbain.
Là encore, pas besoin de skatepark pour pratiquer. Lancez vous à l’assaut des escaliers, murets, bordures de terrain ! Slalomez entre les bornes vélo, lampadaires, et poubelles publiques ! Et si vous souhaitez vous lancer dans une pratique plus encadrée, renseignez vous auprès de la fédération française de roller, qui saura vous diriger vers le club le plus proche !

Written by vnormand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *